À la découverte du Sri Lanka
GEMMOLOGIE

À la découverte du Sri Lanka

En janvier 2017, Laurie, gemmologue passionnée, que vous pourrez rencontrer dans notre Boutique de Saint Germain des Prés, s'est rendue au Sri Lanka, et en a profité pour visiter les différents lieux de découverte des gemmes.


Elle nous parle de son expérience et nous explique que l'on peut trouver des gemmes selon différents processus. Au cours de son périple, elle a notamment expérimenté "La Batée", s'est rendue dans une mine de Ratnapura, mais aussi dans les Marchés Locaux. Dans chacun de ces lieux, il est possible de trouver des gemmes, brutes ou déjà taillées. Laurie nous raconte.
La Batée

La Batée est un instrument conique, permettant la recherche de gemmes dans les rivières.
À l'aide de "grands rateaux", il convient de ramener le fond de la rivière vers soi afin de procéder à un premier tri directement dans l'eau. Laurie n’a pas hésité une seconde, a retroussé ses manches et s’est jetée à l'eau.

À la suite de ce premier tri, en général, le chef d'équipe ou de la propriété, s'occupe lui même du second tri pour séparer les gemmes qui seront étudiées pour la taille.
Une Mine à Ratnapura

Ratnapura, signifie en cingalais "La Ville des Gemmes".
Dans une mine souterraine, l’usage est de travailler le minerai depuis une excavation créée sous la surface du sol.

De manière générale, les mines souterraines Sri Lankaises ne sont profondes que de quelques mètres. Celle de Ratnapura, visitée par Laurie, descend à environ 8 mètres sous la surface du sol, et est divisée en une multitude de galeries horizontales.
Chaque mine a son propre fonctionnement, mais toutes ont le même but de rentabilité, sécurité et respect de l’environnement. Pour se faire, des infrastructures assurant l’aération, l’exhaure (le détournement par pompage des eaux infiltrées), l’accès des mineurs et l’évacuation du minerai sont essentielles.

Une fois le minerai évacué, il sera ensuite traité par un système plus ou moins complexe de lavage pouvant inclure des vibrations, séparant les matières grâce à leur différence de densité. Cela permet d’effectuer un premier tri et de déterminer si la veine est prometteuse.

La production de cette mine est souvent faite de Corindons bruts, dont certains approchent la forme parfaite de cristallisation "Bipyramidale".
Cependant, les sols riches du Sri Lanka offrent aux plus chanceux, la trouvaille de profonds saphirs bruts de plus de 300 grammes, soit 1 500 carats.

Malheureusement, notre aventurière n’a pas eu cette chance, mais en est ressortie riche de nouvelles connaissances et anecdotes.

Saphir Brut bleu Royal, provenant d’une mine plus au nord, pesant autour de 200 grammes, soit 1 000 carats.


Le Marché local de Beruwala.

Les marchés sont des lieux de rendez-vous bien connus où se rencontrent locaux, négociants, touristes amateurs ou avertis, et « Brokers ».  Les « Brokers » sont les courtiers en bruts et/ou pierres taillées. Ils vendent leurs pierres aux négociants venus de tout le pays et de l’étranger, dans des « offices » ou à même la rue. La plupart sont des Sri Lankais Musulmans parlant le Tamoul et parfois l’anglais. C’est pourquoi il est préférable d’apprendre quelques mots et chiffres, à moins d’être accompagné d’un interprète.
Un mot de l’aventurière après cette expérience sur le terrain gemmologique

«  Je ne saurais énumérer toutes les splendeurs croisées au Sri Lanka. Ce qui m’en reste sont des rencontres saisissantes, une simplicité et une douceur de vie. L’horizon infini des authentiques paysages verdoyants, marcher pieds nus la plupart du temps, l’orchestre animalier à la tombée du jour… Mais aussi l’émerveillement devant certaines gemmes puis le négoce qui finit par reprendre le dessus ! Une expérience humaine et gemmologique qui m’a beaucoup enrichie. D'ailleurs je suis toujours en contact avec certains locaux et internationaux rencontrés sur place. 

Pour l’anecdote, j’ai rejoint cette expédition en dernière minute alors qu’un voyage pour la France m’attendait. J’ai ainsi eu le plaisir d’y fêter mes 23 ans, entourée de fabuleuses personnes que je venais de rencontrer, un anniversaire inoubliable !
Crédit photos : ©Laurie Boizard 2017